Rejoignez la communauté, devenez un Lavandier

Guide pour laver son linge

Vous vous êtes déjà demandé si les petits symboles dessinés sur vos étiquettes de vêtements étaient des hiéroglyphes de l'Egypte ancienne ? Regrété le cour de chimie en 5ème B qui aurait peut être pu vous aider à les déchiffrer ?

Vous avez déjà réussi ce célèbre tour de magie qui en 2 tours de tambours, transforme votre pull fétiche en cadeau pour votre nièce de 8 ans ? Et celui qui, tel Picasso, transforme une chemise blanche en déguisement pour votre 80's party de samedi ?


Nous oui. Nous n'étions pas au cour de chimie de 5ème B, nous avons mis du temps, mais nous avons compris comment faire marcher tout ça (bon, on aussi un peu triché, le vêtement c'est aussi le métier de Mélanie ;)


Alors à tous les magiciens et apprentis peintres, nous vous avons écrit ce petit guide tout simple pour pouvoir prendre soin de vos belles affaires sans devoir aller passer une licence en égyptien antique.

On vous dit tout :


Pas envie de lire ? Scrollez jusqu'en bas, on a aussi fait des dessins ;)



__




Machines à laver, façon Lavandiers :



Comment ça marche ? C'est une machine à laver, pas une station spaciale. Il n'y a en fait que 3 réglages :

1. La vitesse de roulement du tambour

Le tambour, en tournant, mélange le linge. Les fibres se frottent les unes contres les autres, c'est cette action mécanique qui lave le linge, aidé par le savon de la lessive.


Ce que cela veut dire :

  • Plus la fibre est fragile, plus le tambour doit tourner lentement pour ne pas l'abimer (c'est le principe du programme laine).

  • Plus la fibre est solide, plus le tambour peut tourner vite.

  • Si la machine est trop pleine, le linge ne tourne pas, et donc ... ben ça ne lave pas.

Truc de lavandiers : Laisser l'espace d'une main entre le linge et le haut du tambour pour être sur qu'elle ne soit pas trop pleine.


2. La température de l'eau

La température de l'eau est aussi l'un des réglages de la machine. Plus elle est chaude, plus l'action lavante et anti-bactériène va être forte. Il faut également savoir que la majorité de l’énergie utilisée au cours d’un cycle de lavage sert à chauffer l’eau. Selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), un lavage à une température de 30°C consomme deux fois moins d’énergie qu’à 60°C et trois fois moins qu’à 90°C.


Ce que cela veut dire :

  • Le linge peu sale et fragile (laines, soies et dentelles en coton) se lave très bien à froid, soit 15 à 20°C

  • Le reste des vêtements de tous les jours, peu sales, (t-shirts et compagnie) peuvent tous se laver à 30°C

  • Les vêtements plus sales, comme les vêtements de sport ou un jean après un pique-nique dans l'herbe (et les chaussettes), peuvent se laver à 40°C

  • On réserve les machines à 60°C et 90°C pour le linge de maison (serviettes de toilette, draps, torchons) et les vêtements de bébé si besoin.

Truc de lavandiers : Nous, nous lavons tous nos vêtements à 30°C, le linge de maison à 60°C et une fois de temps en temps les serviettes de toilette à 90°C avec les torchons. Et la laine en hiver à 15°C.


3. La vitesse d'essorage

D'aucune utilité dans le lavage, l'essorage agit comme une centrifugeuse (une essoreuse à salade) : il enlève l'eau des fibres par la force centrifuge.


Ce que cela veut dire :

  • Plus l'essorage va vite, plus le linge sèchera rapidement, mais plus il sera froissé. Un essorage rapide peut également abimer les fibres fragiles, il n'est donc pas recommandé pour le linge délicat (imaginez laver des framboises dans l'essoreuse à salade ...)

  • Plus l'essorage est lent, plus le linge sortira mouillé et mettra de temps à sécher, mais moins il sera froissé (pensez-y en lavant vos chemises).


Voilà comment marche une machine à laver !


4. Les couleurs

Tout simplement, pour trier vos vêtements, il suffit de savoir à quelle température vous voulez les laver. Une fois que vous avez fait ce tri, il ne reste qu'à séparer les couleurs claires des couleurs foncées pour ne pas jouer les apprentis peintres.

Truc de lavandiers : Le per-carbonate de soude est un excellent blanchisseur écologique. Ajoutez en une cuillère à soupe directement dans le tambour et le linge blanc est éclatant.



__




Les étiquettes


L'information la plus importante de l'étiquette, c'est la composition de la matière.

Soies et Laines : 15°C à 20°C

Vetements en coton, viscoses : 30°C à 40°C, 60°C si très sales.

Linge de maison coton ou viscose : 60°C ou 90°C

Le synthétique : s'en débarasser (on vous dit pourquoi il ne faut plus acheter - porter - laver de synthétique très vite dans un prochain article ;)


Nous vous conseillons de toujours vous référez à l'étiquette du vêtement (les petits hiéroglyphes). Du coup, on vous donne un petit cour d'histoire, avec les principaux concernés :


Machine ou pas machine, telle est la question

Le petit bac avec de l'eau qui flotte, c'est lui qui vous indique si vous devez laver le vêtement à sec (au pressing), à la main, ou si vous pouvez le mettre dans la machine à laver et à quelle température. C'est bien de les connaitre quand on achète le vêtement (surtout pour le pressing).

Le sèche-linge

C'est le rond dans le carré. Ça consomme et ça pollue, donc on vous le déconseille, surtout si vous avez la chance d'avoir un jardin et qu'il fait beau. Mais dans de petits appartements parisiens, le combo machine à laver séchante peut nous éviter de transformer l'appartement en camping quand on lave nos draps ... il peut s'avérer utile, à consommer avec modération.


Le blanchiment

Celui là, c'est le triangle. Déjà proposé en tips plus haut, on peut blanchir les vêtements grâce au per-carbonate de sodium. Produit naturel non polluant, il détache, blanchit, désinfecte et désodorise le linge tout en respectant la planète. On ne parlera pas de chlore ni de javel ici, extrêmement nocifs et polluants.



Bonus

Si vous trouvez cette étiquette, c'est que vous avez acheté chez une marque super cool comme Le Lucien.


__


Si vous trouvez celui-ci, c'est que vous l'avez acheté chez des marques pas cool du tout.


__



0